vendredi 4 janvier 2008

Confidences


Temps blanchâtre et brumeux ce matin, une de ces météos qui inspira sans doute Jacques Brel et son ciel si gris qu'il se perdit...

Radio Classique diffusait une émission remarquable avec un très vieux monsieur comme invité..Son nom ? Edgar Morin, peut-être ? Désolée, j'ai la mémoire qui flanche à cette heure !

Cet invité racontait sa rencontre avec la musique classique et en particulier Beethoven...Suivirent plusieurs morceaux de ce compositeur, morceaux vibrants mais pas gais, gais..Je longeais la centrale du Bugey lorsque retentit la Valse triste.

Au milieu de ce paysage brumeux et sinistre à souhait, cette valse transportait toute la tristesse du monde..Elle aurait rendue dépressive toute une troupe de bonobos en rut ! J'en aurais volontiers sangloté sur mon volant ! :-)


" O fins d'automne, hivers, printemps trempés de boue, endormeuses saisons ! Je vous aime et vous loue d'envelopper ainsi mon cœur et mon cerveau d'un linceul vaporeux et d'un vague tombeau. "
Charles Baudelaire

1 commentaire:

mimi a dit…

j'adore Beaudelaire et encore plus son ami aux semelles de vent!
mimi