vendredi 31 août 2007

Participons au BlogDay 2007

http://www.blogday.org/fr.htm

Attention ! Vigilance !

Pas de mal voyance mais de la malveillance.
L'agence du médicament et la société Ciba Vision invitent les personnes ayant acheté un flacon de solution d'entretien pour lentilles de contact Solo-Care Aqua entre le 25 et le 30 août à ne pas l'utiliser et à le rapporter chez l'opticien pour un échange, en raison «d'un possible acte de malveillance».
Le contenu de 85 flacons aurait été dégradé volontairement dans certains magasins des enseignes Krys, Vision Originale, Atol et Optical Center.
Selon l'action revendiquée par le goupe radical de protection animalière britannique «Animal Rights Militia», du peroxyde d'hydrogène (H202), c'est-à-dire de l'eau oxygénée -d'où un risque d'irritation des yeux- aurait été injecté dans ces 85 flacons, précise dans un communiqué l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps).
Des militants pour la protection animale«Malgré l'absence de preuve formelle d'un tel délit», CibaVision France, fabriquant du produit, déclare dans un communiqué avoir décidé de rappeler les produits «par précaution». La société invite les consommateurs ayant déjà acheté un de ces flacons «à ne pas l'utiliser et à le rapporter dans son magasin d'origine pour un échange».
En cas d'irritations oculaires inhabituelles après l'utilisation de cette solution, la lentille doit immédiatement être retirée, l'oeil rincé abondamment à l'eau claire et il faut rapidement consulter un médecin.
Un numéro consommateurs est également mis à la disposition du public : 04.88.67.65.08
L'objectif du groupe britannique est de «faire prendre conscience aux humains des souffrances endurées par les bêtes lors des expérimentations».Selon CibaVision France, contacté par 20minutes.fr, aucun cas de flacon contaminé n'a encore été signalé.
Une enquête a été confiée à la section anti-terroriste (SAT) de la Brigade criminelle de la police judiciaire parisienne. En cours, elle doit déterminer s'il s'agit d'une fausse alerte ou non, aucun fait de nature criminel n'ayant été constaté vendredi.

En Grande-Bretagne également
Le même groupe a affirmé également avoir «contaminé 250 produits antisceptiques Savlon» dans le nord de l'Angleterre dans différentes chaînes de magasins. Le Savlon est un produit généralement utilisé pour soigner les coupures et les égratignures des enfants.Dans la ligne de mire des extrémistes écologistes, le fabriquant suisse du Savlon, Novartis, qui entretient des liens avec le centre de recherches «Huntingdon Life Sciences research center». «Nous ne voulons pas tuer des êtres vivants comme Novartis, affirme le groupe écoloterroriste. Notre message est clair et sans compromis : vous devez arrêter de tuer des animaux à l'Huntingdon Life Sciences, sans quoi cela ne sera que le début de notre campagne».
Les autorités sanitaires britanniques ont recommandé aux consommateurs de vérifier que l'emballage du Savlon n'avait pas été ouvert avant d'en utiliser le contenu.En 1984 déjà, l' «Animal Right Militia» avait prétendu avoir empoisonné des barres chocolatées de la marque «Mars». L'association avait ensuite reconnu avoir menti mais s'était félicitée des dommages financiers causées par leur annonce.


A.S (20mn.fr)

Des nouvelles de Lou, notre Petit Prince

http://www.a-lou.com/fr/bloglou/index.php

J'en reste coite !



Un enfant a été prénommé GOOGLE !!!!!
Un prénom hors du commun !!!! Le saviez vous ? Où va se nicher la recherche des prénoms !!!!! Un couple de suédois, a donné comme prénom à son enfant "Google", le papa de ce nouveau né est un admirateur de Google, il travaille pour une société dans le référencement sur Internet. Il y a peu de temps, un autre enfant, d'origine roumaine, a lui, était affublé du prénom de Yahoo !!!!!

Que diront ces enfants dans quelques années, quand les copains d'école les "railleront". Nous pouvons nous attendre, maintenant à tout !!!!! Pourquoi pas free, altavista, etc... etc.... Nous avions été jusqu'ici été habitués à avoir quelques prénoms "hors norme" faire leur apparition, suite à des feuilletons télé, des nouveaux artistes, chanteurs, des joueurs de foot, tennis, d'origine très diverses, américaine, italienne, espagnole, arabe.
Les filles, portant aussi des prénoms assez originaux de fruits ou de fleurs ou encore de pierres précieuses, pomme, mirabelle, clémentine, marguerite, capucine, rose, ambre, jade...
Les garçons quant à eux porteurs de prénoms de joueurs de foot, de chanteurs, d'acteurs, ils sont des petits noah, basile, zinédine, hunter, brandon, caméron, alexander, andrew, etc.... Un prénom lourd à porter, l'est à vie, alors attention à celui que vous donnerez à votre bébé. Vous pouvez trouver un prénom original, mais en restant tout de même dans les limites.

Faut pas taper du pied dans les toilettes publiques !





Quelques explications pour situer l'histoire mais je vous épargnerai les détails glauques :-)


"Larry Craig est un sénateur républicain accusé de conduite douteuse dans les toilettes d'un aéroport cet été. Agé de 62 ans, ce parlementaire conservateur qui a souvent tenu des positions antigays est l'objet de rumeurs sur sa sexualité depuis les années 80, mais elles n'ont jamais été prouvées. Le sénateur a toujours nié ces accusations d'homosexualité qu'il estime «ridicules». 20minutes.fr Sur ces conduites douteuses, les signes de reconnaissance, les questions de droit, Slate expose son questions & réponses. L'article original du magazine est disponible ici en version originale.Lundi, le journal parlementaire Roll Call nous informe que le sénateur Larry Craig a été arrêté en juin pour avoir sollicité des rapports sexuels dans les toilettes d’un aéroport. Selon la police, Craig « tapait du pied droit, signal auquel ont recours les personnes voulant se livrer à des comportements obscènes. » Après avoir plaidé coupable à l’accusation de perturbation de l’ordre public, le sénateur s’est acquitté d’une amende de 575 dollars et a écopé d’une peine de sursis avec mise à l’épreuve. Mais il a déclaré depuis qu’il regrettait avoir plaidé coupable et que son comportement avait été mal interprété. Il affirme en effet qu’il a simplement l’habitude d’ «écarter les jambes» lorsqu’il va aux toilettes."

20mn.fr

Les caricaturistes de Cagle ont trouvé un filon avec cette histoire douteuse et ils se régalent !

Le Parc Leonardo da Vinci



Au château du Clos Lucé près de Tours .

Tiens, soeurette, j'ai bien envie d'y aller . Irons-nous ensemble ou connais-tu déjà par coeur ce lieu enchanteur ?

Mère Térésa

"Dieu est le seul être qui, pour régner, n'a même pas besoin d'exister."

Charles Baudelaire

La correspondance dévoilée de Mère Térésa me met mal à l'aise . Pourquoi la dévoiler alors qu'elle avait expressément demandé sa destruction ? Quels intérêts sordides et douteux ont créé cet " évènement " ?
On découvre ses interrogations, ses doutes, son absence de foi lors de sa longue vie.. Cela semble choquer certains mais moi, cela me rassure ! Croire aveuglément et à tout prix, sans jamais hésiter ni se poser de questions, me semble aberrhant .
http://www.rue89.com/2007/08/30/mere-teresa-navait-pas-toujours-la-foi
Je ne crois pas en un dieu qui a un nom. Je choisis de croire en une puissance d'amour et les doutes de mère Térésa sont si naturels et humains. Elle choisit de vivre parmi les plus pauvres .Ce choix dût se transformer en piège avec le temps .
Cette femme fit parfois des choix surprenants .
Lire :http://www.monde-diplomatique.fr/1996/11/HITCHENS/7400
La seule question que je me pose c'est " pourquoi les hommes ont-ils ce besoin d'aduler ou d'idolâtrer ?". Ils éprouvent le besoin de stariser ou de construire des icônes, et parfois ces icônes écornent l'image qu'on fait d'eux.

Charles Baudelaire



Charles Baudelaire :


Né à Paris le 09/04/1821 ; Mort à Paris le 31/08/1866

Je fus - presque- séduite par ses oeuvres au temps où- lycéenne- une prof de français amoureuse de Baudelaire, tenta de nous transmettre sa passion !

Je ne suis guère attirée par cette noirceur permanente..C'est très loin, si loin de moi..J'ai trouvé 2 sites intéressants et un poème qui commence bien ! Rire



Que le soleil est beau quand tout frais il se lève,

Comme une explosion nous lançant son bonjour !

- Bienheureux celui-là qui peut avec amour

Saluer son coucher plus glorieux qu'un rêve !


Je me souviens ! J'ai vu tout, fleur, source, sillon,

Se pâmer sous son oeil comme un coeur qui palpite...

- Courons vers l'horizon, il est tard, courons vite,

Pour attraper au moins un oblique rayon !


Mais je poursuis en vain le Dieu qui se retire ;

L'irrésistible Nuit établit son empire,

Noire, humide, funeste et pleine de frissons ;


Une odeur de tombeau dans les ténèbres nage,

Et mon pied peureux froisse, au bord du marécage,

Des crapauds imprévus et de froids limaçons

Art et lutte




http://www.coolglobes.com/globes_gallery2.htm
124 globes originaux ont été installés dans les parcs de Chicago :une contribution des artistes à la lutte contre le réchauffement climatique !

San Francisco...enfin !

San Francisco - enfin - sur les pas de Jack Kerouac :

http://kerouac2007.blog.lemonde.fr/

Sourire du matin


Boudi ! Je ne suis pas certaine de garder mon sérieux en voyant débouler Sébastien Chabal ainsi vêtu sur le terrain ! Enorme rire ! Qu'en pense Nico, notre Anonyme rugbyman ?
Personnellement, je le trouve monstrueux et ridicule : faux-pas pour le couturier qui nous a habitués à mieux ! Personne n'a pris la peine de lui dire qu'il se fourvoyait ?


JEAN-CHARLES DE CASTELBAJAC, couturier
« Le rugby est le sport de mes origines puisque j'ai grandi au Pays basque, C'est un sport qui ne m'a jamais quitté et aujourd'hui d'anciens joueurs comme Jean-Pierre Rives font partie de mes amis. Alors quand on m'a proposé de faire les costumes pour la cérémonie d'ouverture, j'ai répondu présent immédiatement. D'autant plus que je trouve très intéressant la façon dont le rugby a gagné en popularité ces dernières années.
J'ai essayé de transposer les valeurs fortes de ce sport dans mes costumes avec une dimension futuriste et colorée. Pour moi, les rugbymen sont en quelque sorte des super-héros, j'ai donc fait de très grandes épaules aux danseurs avec des ailerons. L'idée était de travailler sur la force de l'image, la dimension tribale du haka, l'affrontement fraternel sur le terrain. J'ai suivi avec bonheur les matchs de préparation de la France, que j'ai trouvés très prometteurs. »(leparisien.fr)
Et:
le blog sympathique d'une française de Nouvelle-Zélande :
http://leparisienblogs.typepad.fr/rugby5/

Humeur du milieu de la nuit


... Yeux grands ouverts et cerveau tournant à 1000 à l'heure, je me retrouve fringante !

Fringante : adj. Qui sautille, qui gambade, en parlant d'un Cheval. Cheval fringant. Il signifie, par extension, Qui est alerte, éveillé, d'allure vive et élégante. Une femme jeune et fringante. Il a l'air fringant. Il a la mine fringante. Substantivement, Ce jeune homme fait bien le fringant, Il se donne des airs pétulants, avantageux.

Entre parenthèses, voilà l'adresse du site d'un dictionnaire fort pratique :


Bon, revenons à nos moutons ou plutôt à nos chevaux ! Me voilà donc fringante comme une jeune pouliche ! L'image est plaisante mais bien décalée par rapport à la réalité : l'expression "vieux cheval de labour " ferait l'affaire ! Nos amis québecois diraient une " picasse" ou une " picouille" ! Clin d'oeil

jeudi 30 août 2007

Un peu de détente ?


Inara George

Concours d'écriture


C'est l'accroche du concours qui m'a attirée : je la trouve vraiment poétique !


"En L’EFFEUILLANT ; parce qu’effeuiller une oeuvre littéraire, c’est déjà l’aimer un peu, beaucoup, passionnément"

La date limite du concours est repoussée à mi-septembre donc sautez le pas !

Musique et design

A mettre en mémoire



VERS LA FRANCOFÊTE 2008 :


Les préparatifs de la prochaine Francofête ont commencé!
Cette célébration du français et de la francophonie se tiendra du 7 mars au 4 avril 2008.
La magie des rencontres sera à l’honneur en 2008 au Québec, et tout particulièrement à Québec qui fêtera le 400e anniversaire de sa fondation. Les mots ne sont-ils pas la clé de tous les échanges, de toutes les rencontres?
Le slogan de la Francofête 2008 sera donc « Des mots pour se rencontrer ».
Les dix mots vedettes inspirés par le thème de la rencontre seront :
apprivoiser, boussole, jubilatoire, palabre, passerelle, rhizome, s'attabler, tact, toi, visage.


Ces mots ont été choisis par le Québec, la France et l'Organisation internationale de la Francophonie, et adoptés aussi par la Belgique et la Suisse.
Québec, Francoville québécoise, est jumelée à Bordeaux, qui sera la Francoville française.
Le programme complet des festivités sera dévoilé en février 2008.
Pour tous renseignements, écrire à francofete@oqlf.gouv.qc.ca
http://www.francofete.qc.ca/

Livre en téléchargement PDF ou MP3

http://www.pronetaire.com/livre/
Téléchargement du livre " LA RÉVOLTE DU PRONÉTARIAT " de Joël de Rosnay avec la collaboration de Carlo Revelli

Eloge de la paresse

« Les vrais paresseux sont en réalité très actifs, il leur est juste impossible de faire ce qu’on leur demande. »
Denis Grozdanovitch.
« Je revendique pour chacun d’entre nous le droit de vivre des moments qui ne soient pas asservis à une quelconque finalité. »
Pierre Sansot.

http://infokiosques.net/IMG/pdf/Vaneigem-ElogeParesseAff.pdf

la langue française vit


http://nsimard.blogspot.com/
Ne dites plus " scapbooking" mais " collimage"..Merci aux québecois de faire l'effort permanent de faire exister et vibrer notre langue commune !


"Quel a été le mot sélectionné par les Québécois pour traduire le mot anglais Scrapbooking ?
Et bien c’est Collimage qui a remporté le plus grand nombre de votes.
Plus de 21 000 bulletins de vote ont été transmis à l'Office québécois de la langue française via les bibliothèques publiques du Québec participantes et sur le site internet de l’opération (ScrapAstuce du 17 octobre 2006).

Ce résultat a été dévoilé au cours du Grand gala des Mérites du français, l'un des points culminants de la Francofête, organisée par l'Office québécois de la langue française.
Que pensez-vous de cette traduction ? Nous attendons vos remarques, vos suggestions.
Pour en savoir davantage sur les lauréats du Grand gala des Mérites du français, consultez le site de la Francofête.
Le site de l’Office québécois de la langue française."


http://www.creapassions.com/une.php?blog=2&cat=41&page=1&paged=3

Chen Zen


"L'artiste est un virus", disait Chen Zhen
http://www.kunsthallewien.at/de/events/index.shtml?id=1774

Le Kunsthalle de Vienne rend hommage à l'artiste chinois disparu en 2000.



Pour admirer quelques oeuvres de cet artiste prématurément disparu :

Traverser la lumière



« Oh, l’époque où je marchais au plafond la tête en bas, escaladais les vitres miroitantes, flottais dans un lac de lumière et traversais d’une traite un rayon étincelant !"
Katherine Mansfield

Elle écrivit ces mots - je crois- dans une période de grande souffrance..Je n'ai lu aucun des livres de cette femme morte jeune après une vie mouvementée . Je vais combler cette lacune !

Humeur du matin


... douloureuse, souffrante . La sciatique qui repointe son nez, une carie qui s'enflamme, des rhumatismes récurents ! Pourquoi mon corps ne me laisse t'il aucun répit ?

Charles Baudelaire : "Sois sage, ô ma douleur, et tiens-toi plus tranquille... "

mercredi 29 août 2007

Ca m'énerve !

Remarqué aujourd'hui encore dans deux slogans publicitaires, le mot " diagnostic" écrit " diagnostique" !
Exemple : " Nous vous offrons un diagnostique gratuit pour l'achat..etc "

Le diagnostic (du grec διάγνωση, diágnosi, à partir de δια-, dia-, „par, à travers, séparation, distinction“ et γνώση, gnósi, „la connaissance“, „le discernement“ ;
il s'agit donc d'acquérir la connaissance à travers les signes observables) est le raisonnement menant à l'identification de la cause (l'origine) d'une défaillance, d'un problème ou d'une maladie, ou tout simplement à la détermination d'une espèce biologique par rapport à une autre (taxinomie), à partir des caractères ou symptômes relevés par des observations, des contrôles ou des tests.


Le terme "diagnostique" est un adjectif .


Bon sang, lorsqu'on écrit une publicité, on fait doublement attention à l'orthographe des mots choisis . Ca m'éneeeerve !

Les squats artistiques



"Dans une démarche différente, les squats artistiques sont apparus en nombre à Paris et dans les grandes villes de France dès les années 1980, dénichant des lieux plus ou moins vastes, établissant des liens avec des rapports plus ou moins bons avec les propriétaires. Ce sont en général des lieux de création et d'accueil de manifestations (concerts rock alternatif, expos, fêtes, etc.) ouvertes au public. Les lieux sont autogérés et parfois réhabilités par les artistes dont certains peuvent habiter ou non sur place. Quelques squats artistiques français (dont la plupart n'existent plus): Art-Cloche, Soccapi (rue Picasso), l'Usine Pali-Kao, Les Récollets, Squat de la Bourse, Squat de La Grange aux Belles, Electron Libre rue de Rivoli, La Forge à Paris, L'Usine à Montreuil, Mix-Art Myris à Toulouse, les Diables Bleus à Nice… Certains se transforment parfois en lieu officiel dédié à la culture (notamment La Forge ou le squat de la rue Rivoli à Paris), ce qui entre en contradiction avec la démarche contestataire du squat (lire notamment Interface ou Intersquat, une histoire de chartes).
Lire l'article sur :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Squat_(lieu)


Et :




et un des squats du Web :

Etre ou ne pas être Parfumophile ?


Qui n'a jamais craqué devant un sublime flacon de parfum ? Il est le premier contact avec une fragrance et peut influencer nos choix..Je vous propose de participer à un concours :

http://www.lesflaconsdor.com/
Devenez Parfumophile !

Inscription gratuite ..

Arte


"Ces musulmans qui disent non à l'islamisme",

mardi 28 août à 20 h 45 sur Arte.

Rediffusion : mercredi 29 août à 14 h 40.

J'ai vu quelques extraits de cette émission qui me semble fort intéressante .

Message à Cyberjustice

La photo a été enlevée! Merci de m'avoir écrit ! Cordialement

On fait passer l'info !



Avis de recherche: qui a vu cet homme, sur son vélo, en Asie?
Par Pierre Haski (Rue89)


C'est un e-mail arrivé en forme de SOS, lié à une rencontre éphémère, il y a deux ans, dans l'extrême ouest de la Chine. L'homme qui figure sur cette photo a disparu, et sa famille le recherche. Les "riverains" de Rue89, peut-être, peuvent aider à le retrouver.
Peter Maan, c'est son nom, a disparu il y a un peu plus de trois mois au Cambodge, ses papiers et cartes de crédit trouvés et ramenés au consulat britannique, sans autre trace. Son neveu, Ashley, qui vit au Canada, m'a contacté car il a découvert, en effectuant une recherche sur Internet, le post que j'avais écrit sur son oncle en août 2005 sur mon blog "chinois", à l'époque où j'étais le correspondant de Libération à Pékin. Telle une bouteille à la mer, il m'a demandé si je savais quelque chose.
Je n'ai, évidemment, aucune nouvelle d'un homme dont j'ai simplement croisé la vie l'espace de quelques heures. Mais je me suis dit que, peut-être, par miracle, certains d'entre vous, lecteurs de Rue89, avaient pu le croiser ou l'apercevoir au détour d'une route d'Asie, et aider Ashley Maan à reconstituer l'itinéraire qui s'est mystérieusement interrompu au Cambodge. Si c'est le cas, envoyez un e-mail à contact[at]rue89.com.
J'avais rencontré Peter Maan dans un endroit exceptionnel, dans un coin reculé de l'extrême ouest de la Chine, à deux pas de la frontière pakistanaise. Nous étions dans le même hôtel, dans cette petite ville de montagne, à 3 700 mètres d'altitude, où tout fermait après 20h00. Cet homme alors agé de 61 ans, au crâne rasé, s'était approché de nous avec une bière chinoise à la main, et s'était assis. "Bonjour, je viens d'Ecosse mais je suis né en Ouganda", avait-il dit pour se présenter. Il avait visiblement envie de parler. Et, avec Bertrand Meunier, le photographe avec lequel je voyagais, nous l'avons écouté toute la soirée.

De Mohamed à Peter
Peter Maan, d'origine pakistanaise, fait partie de ces Asiatiques chassés par Idi Amin Dada dans les années 60 (si vous avez vu "Le Dernier roi d'Ecosse", vous connaissez cet épisode). Il s'est retrouvé avec sa famille en Ecosse, où il a fini ses études, et a travaillé toute sa vie dans l'industrie pétrolière, la dure vie des plateformes off-shore, trois mois au large, trois mois à terre. Avant de s'appeler Peter, cet homme est né Mohamed Achraf Hussein, mais il a changé de nom en 1964 car il en avait marre de voir son CV refusé en Angleterre à cause de son patronyme... Déjà!
A sa retraite, il y a quatre ans, Peter/Mohamed était seul. "Je me suis retrouvé devant mon poste de télévision un soir, et je me suis dit: il doit y avoir autre chose dans la vie." Il découvre le vélo. Il décide qu'il aime décidément ça, vend sa maison en Ecosse, et fait du voyage sa vie. Il roule depuis la Turquie, un visa refusé par l'Iran le fait bifurquer vers le Caucase, puis l'Asie centrale. Il a adoré le Kyrgizstan, moins le Kazakhstan et ses policiers corrompus qui l'ont racketté un maximum... Une brève incursion chinoise et il devait alors enchaîner avec trois mois au Pakistan, le pays de ses ancêtres, à la recherche d'un demi-frère aperçu lorsque celui-ci avait seulement un an!

"Il y a plus de gens bien que de gens mauvais"
Il s'était confié toute la soirée, à l'époque, et j'avais écrit sur mon blog:
"Pas toujours facile de passer des cols à 5 000 m ou de faire face aux intempéries. "Parfois j'ai mon propre dialogue avec Dieu ou Allah, vous l'appelez comme vous voulez. Quand j'ai une tempête de neige de face, je lui dis, tu peux pas faire quelque chose... Parfois, ça marche."
Peter est un humaniste, qui se réjout du spectacle du monde. "Ma conclusion: il y a plus de gens bien que de gens mauvais." A la vitesse d'un vélo et au rythme des amitiés noués sur la route, on a le temps de le constater".
Bertrand Meunier avait repéré le décor kitschissime du restaurant de l'hôtel, et avait demandé à Peter Maan s'il pouvait le prendre en photo dans ce décor. Ca a donné une photo magnifique qui a ravi Ashley lorsqu'il l'a découverte sur le blog: "Ca m'a fait du bien de voir cette photo de lui, great shot", m'a-t-il écrit. La belle serveuse tadjik du restaurant avait, elle aussi, demandé à Bertrand d'être prise en photo devant ces montagnes mythiques. Le lendemain, Peter Maan a repris son vélo, et je n'en avais plus entendu parler. Jusqu'à cet e-mail triste m'annonçant sa disparition.

Triste anniversaire


2 ans déjà !!


Avec des vents de plus de 230km/h, l'ouragan Katrina frappe les Etats américains du Golfe du Mexique, notamment la Nouvelle-Orléans qui sera inondée à 80% après la destruction de ses digues obligeant l'évacuation de la totalité de ses habitants; un millier de personnes trouveront la mort et des dizaines de milliers seront déplacées, un bilan chiffré à plus de 44 milliards de dollars (38 milliards d'euros) de dégâts au total.


Et aujourd'hui ?


John Moreno Gonzales
Associated Press
La Nouvelle-Orléans
Deux ans après le passage de l'ouragan Katrina qui avait fait plus de 1.500 morts, le nombre de sans-abri a pratiquement doublé à La Nouvelle-Orléans. Ils vivent dans les ruines de la ville, dans des conditions déplorables qui ne sont pas sans rappeler le Tiers monde.





«Ce sont des gens abandonnés, vivant dans des logements abandonnés, dans une ville qui a elle-même été abandonnée de multiples façons», observe Martha Kegel, directrice de l'organisation UNITY of Greater New Orleans, qui vient en aide aux sans-abri.

En janvier 2005, des volontaires du mouvement avaient dénombré 6.300 sans-abri dans les refuges, parcs et asiles de nuit de la ville et sa banlieue immédiate. Deux ans plus tard, ils étaient 12.000, bien que 60% seulement de la population totale soit revenue à La Nouvelle-Orléans. Les refuges refusent des centaines de personnes chaque soir, avec un nombre de lits réduit de 832 à 232.

«Il ne reste plus aucun refuge dans la ville. Et je préfère vivre dans une maison abandonnée que sous un pont autoroutier. C'est là que les gens finissent par mourir», remarque Nick Saint-Laurent, 26 ans. Venu de Detroit pour travailler dans le bâtiment, il habite dans un appartement vide, près d'un camp de sans-abri où un meurtre et neuf agressions ont été commis cette année.

On ignore le nombre exact de personnes ayant trouvé refuge dans des bâtiments abandonnés de la ville. Mais l'augmentation sans précédent d'arrestations pour violation de propriété privée et d'incendies suggère qu'il pourrait y en avoir plusieurs milliers.Certains sont des habitants de longue date, mais d'autres sont venus à La Nouvelle-Orléans pour la reconstruction avant d'être rapidement confrontés à une pénurie de logements et des loyers en hausse de 81%.

Sur les 200.000 maisons détruites par l'ouragan, 41.000 étaient des locations abordables pour les personnes gagnent moins que le salaire médian de la zone, selon une étude publiée en juillet par l'organisation californienne PolicyLink. Depuis le passage de Katrina fin août 2005, le loyer d'un studio a grimpé de 461 à 836 dollars (338 à 612 euros), d'après la communauté d'agglomération de la ville. Environ 80.000 habitations sont abandonnées

.«La Nouvelle-Orléans démontre l'importance cruciale de s'attaquer au problème de la pauvreté dans ce pays», lance Andy Kopplin, directeur de la Louisiana Recovery Authority. Il a promis que l'État ferait pression pour obtenir des fonds fédéraux pour le logement et les services aux SDF. Alors que le plus gros de ces fonds a été alloué, l'ensemble des besoins est loin d'être couvert, souligne-t-il.

Ainsi, 26 millions de dollars (19 millions d'euros) destinés au logement et à la lutte contre la drogue doivent permettre de revenir aux niveaux d'aide d'avant-Katrina, mais pas de s'occuper de l'augmentation du nombre des sans-abri, observent des responsables régionaux. La partie logement est liée à des incitations fiscales fédérales pour les constructeurs, qui ont pour l'instant fait peu pour les pauvres, selon le rapport de PolicyLink.Les crédits d'impôts financent la reconstruction de seulement 8% des appartements que pouvaient se payer les personnes gagnant 30% du revenu médian, poursuit le document.

Les quatre ensembles immobiliers voués à la destruction représentent 3.000 logements à loyer modéré et le remplacement d'un quart seulement est financé.La police, les pompiers et les responsables sanitaires s'inquiètent: les squatteurs sont soupçonnés d'avoir provoqué un cinquième des 691 incendies enregistrés en 2006.

En outre, plus de 1.400 arrestations pour violation de propriété privée ont déjà été effectuées cette année.Les sans-abri ne sont pas forcément des squatteurs. Ainsi Beverlyn Landry, 60 ans, qui habite à Gretna, en face de La Nouvelle-Orléans, de l'autre côté du Mississippi. Katrina a arraché l'arrière de sa maison. Son mari Wallace, charpentier, était parvenu à rétablir l'électricité mais il est mort d'un cancer en mars. Mme landry est restée chez elle.De l'extérieur et de devant, la bâtisse ressemble à n'importe quelle autre. Mais à l'intérieur, la sexagénaire vit dans des conditions déplorables, au milieu des câbles électriques dénudés, sur un sol pourrissant.

«Si les autorités sanitaires voyaient cela, elles m'obligeraient sûrement à partir», observe-t-elle. «Je vis dans une coquille d'oeuf.»

Adieu Madame



Il y a ce commandant d'escadrille qui, pour ce dernier au revoir, souhaite rompre avec le vouvoiement de rigueur qu'impose la hiérarchie militaire. "Tu n'as pas été un pilote ordinaire", écrit le LCL Bertrand.

Il y a celui qui l'appelle "Kro" et se souvient des vols effectués avec cette femme "sereine, souriante, modeste et disponible". Et ce Christophe de terminer par un "putain de maladie" en souhaitant un bon courage à Christophe, dit "Douky", son mari, Marc et Gabriel, ses deux petits garçons. Et puis, il y a aussi ces "anonymes" qui disent ne pas avoir eu la chance de la rencontrer mais d'avoir lu ses exploits dans la presse. D'avoir été bluffé par sa simplicité, sa détermination, son intelligence, sa douceur, sa gentillesse...

Les mots manquent pour décrire ce que représentait le commandant Caroline Aigle, la première femme de l'armée de l'air brevetée pilote de chasse, décédée mardi dernier. Une jeune mère emportée par une saloperie de maladie. Foudroyée par un cancer à l'âge de 32 ans. Depuis, sur le blog de condoléances ouvert par l'armée de l'air les témoignages de sympathie pleuvent. Hommages éclectiques mais unanimes sur ce "bout de femme au nom prédestiné". Mardi, plus de 700 messages avaient été postés.


J'espère que Dieu a de bonnes excuses :

Polytechnicienne, ancienne élève de l'école de l'air, Caroline Aigle avait obtenu son brevet de pilote de chasse en mai 1999. Elle avait 24 ans. En septembre 2006, elle avait rejoint la division "Sécurité des vols" du commandement des forces aériennes à Metz. Elle totalisait près de 1 600 heures de vol. Elle rêvait de devenir spationaute et "était promise à une grande carrière dans l'armée de l'air", selon un officier interrogé par l'AFP. Caroline Aigle était aussi une sportive accomplie, championne de France militaire de triathlon 1997, championne du monde militaire de triathlon par équipe 1997 et vice championne du monde militaire de triathlon par équipe 1999.


"Jamais le mot de Woody Allen n'a été plus vrai, écrit Bernard, amer de tristesse : "Si Dieu existe... j'espère qu'il a de bonnes excuses !"

"Nul doute qu'un jour, une promo d'X ou de l'Ecole de l'Air (...) portera ton nom. Evidemment parce que tu es la première femme "macaronée" Pilote de Chasse en France, mais surtout pour tes qualités humaines et le souvenir lumineux que tu laisses", signe François en souhaitant à Caroline "un bon vol au paradis des pilotes". Comme tous.


Marre des numéros surtaxés ?

http://www.petitionsurtaxe.org/
Pétition Nationale contre les Numéros Surtaxés

Humeur du matin


... enthousiaste et humide ! Mais non, je n'ai pas fait pipi au lit ! Vous avez décidément un fort mauvais esprit ce matin !

Il tombe des cordes, il tonne, il zèbre le ciel d'éclairs ininterrompus, bref le ciel nous tombe sur la tête ! C'est le déluge !

Je m'attends à voir apparaître l'Arche au coin de ma rue !

Sourire du matin :


Voici l’affiche qu’on pouvait trouver à l’entrée d’un supermarché du Bricolage :
"Bricoleurs, oubliez vos complexes. N’oubliez jamais que le Titanic a été construit par des professionnels et l’Arche de Noé par un amateur."

mardi 28 août 2007

Autre surnom de "Qui Vous Savez"


Lu dans un forum de 20mn.fr :

"Le Grand Ventilateur de l'Elysée": j'aime bien l'image ! :-))
" Mais moi les dingues j'les soigne, j'm'en vais lui faire une ordonnance, et une sévère, j'vais lui montrer qui c'est Raoul. Au 4 coins d'Paris qu'on va l'retrouver éparpillé par petits bouts façon puzzle... Moi quand on m'en fait trop j'correctionne plus, j'dynamite... j'disperse... et j'ventile..."
Michel Audiard

Des archéologues révèlent une véritable métropole arverne




Une vingtaine d'étudiants en archéologie s'activent, avec la chaîne des Puys pour horizon. "Nous sommes ici au sommet de l'Etat, chez l'un des plus hauts magistrats du peuple arverne, assure Matthieu Poux, professeur d'archéologie romaine et gallo-romaine à l'université de Lyon, en balayant du regard les 3 000 à 4 000 m2 de fouilles. A notre place, des Anglo-Saxons auraient déjà franchi le pas en lançant l'hypothèse de la découverte de la demeure de Vercingétorix ou de son père Celtill."

Mêlant à son enthousiasme la rigueur scientifique, l'universitaire refuse de verser dans la rêverie. "On peut tout de même dire que le quartier étudié cet été à Corent a un statut très particulier, explique-t-il. Nous avons découvert de grosses maisons avec beaucoup de pièces d'armement et de vaisselles métalliques rapporées d'Italie, qui sont les marqueurs de l'aristocratie."
Le plateau de Corent, qui se dresse au-dessus de la rivière Allier, à une vingtaine de kilomètres au sud de Clermont-Ferrand, révèle petit à petit, depuis 2001, l'empreinte d'une grande ville celte. D'année en année, les fouilles lancées par l'Association pour la recherche sur l'âge du fer en Auvergne bouleversent la représentation commune de Gaulois vivant dans des villages de huttes et organisés en bandes dirigées par des chefs chevelus.
Bien avant la victoire de César sur Vercingétorix - en 52 av. J.-C. à Alésia - et la conquête romaine, les Arvernes avaient développé un modèle urbain très élaboré. Cette émergence de villes fortifiées structurant le territoire rural est datée de la charnière entre le IIe et le Ier siècle av. J.-C.



A l'issue des fouilles de cet été, Matthieu Poux estime avoir la confirmation que le plateau de Corent a été le site d'"une grande ville occupée de façon continue, dans une période allant de 150 à 50 avant notre ère". "Il ne peut s'agir que de la capitale du peuple arverne dont l'influence portait du Berry à la Lozère et du Limousin au Puy-de-Dôme, poursuit-il. S'étendant sur une quarantaine d'hectares, la ville aurait pu compter entre 5 000 et 10 000 habitants."
Une des questions en suspens porte sur les relations avec deux sites qui ont fonctionné pendant la même période dans un rayon de quelques kilomètres, le plateau de Gergovie, où les armées de Vercingétorix ont battu celles de César, et le site de Gondole, situé au bord de l'Allier. "Mon hypothèse est celle de trois pôles constitutifs d'une même agglomération, avance Matthieu Poux. Corent aurait eu une fonction politique et religieuse, Gergovie un rôle militaire et Gondole une activité artisanale."



Les premiers programmes de fouilles avaient permis, en 2005, de dresser le plan du plus grand sanctuaire religieux connu au sud de la Seine. Sortant de cet espace de 50 m de côté, les archéologues ont mis au jour une partie du centre-ville.
"Les réponses obtenues à l'issue de ce nouveau programme de fouilles dépassent nos espérances, reprend le professeur d'archéologie. Nous ne nous attendions pas à découvrir un bâti aussi évolué, de type méditerranéen. Vers 80-70, il y a eu un phénomène de reconstruction avec des techniques nouvelles, en particulier des radiers de pierre servant de fondation et des couvertures de tuiles."



Les fouilles on mis en évidence l'apparition, dès avant la guerre des Gaules, d'"une forme d'urbanisme très proche de ce que l'on trouve à Rome à la même époque", estime Matthieu Poux. Ce constat s'appuie sur la découverte des éléments caractéristiques d'un forum romain. Après le sanctuaire est en effet apparu ce qui semble être une grande place publique, dont l'orientation et l'articulation avec le pôle religieux relèvent d'"une gestion très théâtralisée, très scénographiée de l'espace".
En bordure de cet espace dédié aux grands rassemblements, les travaux de cette année ont permis d'identifier ce qui pourrait être le troisième élément du forum romain : "Nous avons une place d'environ 600 m2 bordée de galeries abritant des ateliers et des boutiques. Nous avons en particulier retrouvé des outils utilisés par les artisans du métal, des monnaies, des balances romaines, des jetons pour compter."
La romanisation précoce des Arvernes tient sans doute aux allers-retours de leurs hauts magistrats entre l'Italie et le centre de la France. Ce que suggère la découverte, exceptionnelle, de deux fibules en or reliées par une chaîne. "Plus qu'un bijou, affirme Matthieu Poux, c'est un insigne offert par Rome aux plus hauts personnages de l'Etat." Il y voit aussi un symbole de liens et de fidélités précoces noués entre Rome et les Arvernes.
Manuel Armand (lemonde.fr)


et :



http://luern.free.fr/

Julien Doré : à suivre !

Ce p'tit jeune homme est surprenant ! Il est tellement à l'aise sur scène ! J'avoue préférer 1000 fois cette version décalée à celle d' Alizée !

Hallucinant !


Explosion de l'atelier d'un artiste installé en Corse depuis plusieurs décennies.. Rackets de restaurateurs.. et une interview hallucinante d'un dirigeant du FLNC : il refuse l'amalgame entre l'impôt révolutionnaire qu'ils imposent et le racket des mafieux qui débarquent dans l'île !
Dites-moi, cher monsieur, où se situe la différence !!

Y'a pas d'mal à s'informer !

http://www.naturavox.fr/article.php3?id_article=1621
NaturaVox vous propose un TOP10 des gratte-ciels les plus écolos : étonnant !

http://www.naturavox.fr/article.php3?id_article=1603
et l'urbanisation écologique ?

Gourmandise d'enfance


Ah , les petits-beurre ! Ils font partie de notre culture..Il m'arrive souvent d'en acheter . Je m'installe devant une tasse de café odorant et je trempe lentement mon biscuit..Quoi? c'est faire preuve de mauvaise éducation que de tremper ? Tant pis ! C'est trop bon !

Le truc c'est de doser le temps de trempouille, de retirer le biscuit détrempé pour le savourer juste avant qu'il ne " fonde" dans le café..parce que là, c'est carrément dégueu ! On trouve des morceaux flottants, tels de petits sous-marins..:-))

Un de nos grands chefs a eu une ingénieuse idée gourmande à goûter pour voir..!


" Entre deux coups de feu dans sa cuisine trois étoiles située au cœur de l’Aubrac, le chef Michel Bras a pris le temps de se replonger dans ses souvenirs d’enfance. Ceux de ces petits-beurre avec lesquels sa mère réalisait des pièces montées les jours de fête. Encore aujourd’hui, aux beaux jours, il aime croquer le fameux biscuit sec accompagné de fruits rouges. Un peu poète, Michel Bras a décidé de raconter son attachement au petit-beurre sous la forme d’une pâte dorée enfermée dans des pots faits maison et datés à la main. Lait, sucre, petit-beurre, huile : des ingrédients d’une simplicité édifiante à la texture forcément surprenante. Comme le préconise son inventeur, tartinez-en une tranche de pain grillé et laissez les enfants la faire naviguer sur un bol de chocolat au lait. Pendant ce temps, coupez de généreuses mouillettes dans le reste du pain chaud, trempez-les dans la pâte et savourez les yeux fermés avec votre café. Pas un bruit autour de la table ? C’est le goût du vrai qui fond dans les bouches des petits et des grands !
En vente sur bras.fr": 10 euros le pot !


lefigaro.fr

Une bouffée de bonheur

Wes Montgomery and Friends, Hamburg, 1965 rehearsal. With:

Johnny Griffin - tenor sax
Ronnie Scott - tenor sax
Hans Koller - alto sax
Ronnie Ross - baritone sax
Martial Solal - piano
Michel Gaudry - bass
Ronnie Stephenson - drum

Et vive le sport !


"Depuis qu'on calcule le temps olympique en millièmes de secondes, un type qui a un grand nez a plus de chances que les autres."

Philippe Geluck

Blogs d'ici et d'ailleurs

http://www.rue89.com/les_blogs_de_rue89

Humeur du milieu de la nuit


... surprise ! Surprise d'être réveillée et en forme ! Vais-je oser grimper sur mon escabeau pour peindre mes encadrements de portes ?

Soyons fous ! Osons !

lundi 27 août 2007

Vieillir avec humour: l'alphabet des vieux




A -arthrite
B -brûlures d'estomac
C -cardiologie
D -dentier
E -incapable de lire le E
F -flatulences
G -gastro, gastrite, gastrique... Hic !
H -hernies
I -inactivité, embonpoint
H -haute pression
J -jointures qui font mal
K -vous voulez répéter la kestion ?
L -libido - ça s'appelle comment déjà ? Ah oui ! SEXE !
M - mon médecin, mon ami !

N -nitro glycerine
O -ostéoporose
P - une petite pilule avec ça ?
Q -quessé que tu dis ? Parle plus fort !
R -reflux gastrique

S -sommeil léger mais souvent dans une journée...
T -nouveau toupet ou télécommande...à votre choix !
U -urines & prostate
V -Viagra !!!
W - Où sont les water closets ? Ça urge !
X -rayon-X
Y - yeux... où sont mes lunettes ?

Z -zipper qu'on oublie de remonter à l'occasion !

C'était juste pour rire...
Autant vieillir avec humour, n'est-ce pas ?
Merci à Marie/ Asma pour le texte !

Le Québec et le français

Le Québec veut continuer à promouvoir l'usage du français
Par Florent Daudens (Journaliste) 14H16 27/08/2007
(De Montréal)

La Charte de la langue française a soufflé ses 30 bougies ce dimanche. Les reponsables politiques ont fêté dignement l'événement, mais la défense du français reste une question sensible dans la plus importante région francophone d'Amérique du Nord.
Le Premier ministre Jean Charest s'est fendu d’un billet vidéo, et l’Action démocratique du Québec d’une lettre dans Le Devoir.

Ce n'est pas le seul cadeau d'anniversaire: la famille souverainiste a marqué le coup en agitant les drapeaux du Québec lors d’une manifestation sous l’égide du Mouvement Montréal français. Les anciens Premiers ministres Jacques Parizeau et Bernard Landry, leur successeur à la tête du Parti québécois, Pauline Marois et son homologue fédéral du Bloc Québécois, Gilles Duceppe, ainsi que plusieurs députés et représentants syndicaux.
Il faut dire que la Charte passe le cap de la trentaine sans rougir: 80% des enfants d’immigrants reçoivent une éducation en français, alors qu’ils choisissaient l’anglais dans 85% des cas avant la loi. Dans une province qui a accueilli plus de 45 000 immigrants en 2006, la francisation des nouveaux arrivants représente un enjeu crucial.

Au travail, 84% des francophones utilisent le français, alors que 97% des magasins affichent leurs produits dans la langue de Molière.
Le père de la Charte, Camille Laurin, était ministre du développement culturel sous le gouvernement de René Lévesque.
Ce psychiatre de formation voulait à l’époque remettre la langue française au cœur de la vie publique, mais aussi affirmer l’identité québécoise. Le préambule de ce texte, stipule d’ailleurs: "Langue distinctive d'un peuple majoritairement francophone, la langue française permet au peuple québécois d'exprimer son identité."

Cette charte, communément appelée loi 101, défend plusieurs points :
Imposer l'usage exclusif du français dans l'affichage public et la publicité commerciale; (langue de l'affichage commercial);
Étendre les programmes de francisation à toutes les entreprises employant 50 personnes ou plus; (langue du travail);
Restreindre l'accès à l'école anglaise aux seuls enfants dont l'un des parents a reçu son enseignement primaire en anglais au Québec; (langue de l'enseignement);
Seule la version française des lois est officielle. (langue de la législation et de la justice)

Adoptée par l’Assemblée nationale le 26 août 1977, alors que les souverainistes ont le vent en poupe, la Charte a causé une onde de choc dans la minorité anglophone. Celle-ci s’est depuis adaptée, puisque les deux-tiers des Québécois parlant la langue de Shakespeare maîtrisent également le français. La Charte a atteint ses objectifs, à tel point que la presse parle aujourd’hui de "paix linguistique".

Le bilinguisme menace le français
Mais la loi 101 est aujourd'hui victime de son succès. "On la tient pour acquise, et on est moins vigilant. Alors il y a moins de sensibilité et de mobilisation autour d’elle", déclare Louise Beaudoin, ancien ministre responsable de l’application de la Charte, dans une interview au Devoir.
Devenue professeur spécialisée dans les questions de francophonie, elle incite à ne pas baisser la garde. Des propos qui trouvent écho dans les paroles de Pierre Curzi, député du Parti québécois: "Il faut s'asurer que ce que les mots fierté, solidarité et souveraineté portent et résonnent longtemps dans l'histoire."

De son côté, le magazine L’actualité s’interroge dans sa dernière édition sur le bilinguisme des Québécois francophones. Benoît Aubin signe un article intitulé "Une charte sur un toit brûlant", dans lequel il se demande si les Québécois n'ont pas "raté le train" du bilinguisme.
Selon le magazine, 63% des francophones sont unilingues, tandis que 66% des anglophones maîtrisent le français. Quant aux allophones, la moitié d’entre eux maîtrisent trois langues et plus. Une situation qui contraste avec le maigre 6% d’allophones trilingues dans le reste du Canada.

La Fédération des travailleurs du Québec s’inquiète pour sa part que dans le secteur privé, environ la moitié des francophones qui travaillent dans les deux langues communiquent principalement en anglais.
Le syndicat a mis sur pied des comités de francisation, alors que Louise Beaudoin propose à cet effet d’imposer des normes de francisation aux entreprises de moins de 50 employés.
Au-delà de la langue, la question de la souveraineté
Jour d'anniversaire oblige, les Québécois ont aussi cherché le moyen d’éviter à la Charte de connaître la crise de la trentaine. Pour le Parti Québécois, l’avenir du français dans la province passe par la souveraineté.
L’Action démocratique du Québec propose de son côté d’enchâsser la loi 101 dans un projet de constitution québécoise, conformément à sa position autonomiste.

sur :
http://www.rue89.com/

Plus rien ne m'étonne de sa part !



"Qu’est-ce qu’on va foutre dans un centre opérationnel sinistre à regarder un radar? Je me fous des Bretons. Je vais être au milieu de dix connards en train de regarder une carte! Derniers jours de campagne dans une salle à voir une carte ! Grand sens politique vraiment!» A force de s'emporter, le Président peut devenir blessant.


Ces propos de Nicolas Sarkozy, tels que rapportés dans le livre de Yasmina Reza, ont soulevé une vague d'indignation en pays celte, jusqu'en Angleterre où le «Times» relève , entre autres extraits, la sentence. Noté samedi par notre blogueur «Deblogablog», l'événement ne passe en effet pas inaperçu en Bretagne. «Le Telegramme» et «Ouest-France», deux quotidiens peu suspects d'antisarkozysme, y sont allés de leurs éditos rageurs, tandis que les régionalistes et la gauche locale ont fait connaître leur indignation.«La Bretagne au kärcher»L'«Agence Bretagne presse» déclare l'illégitimité de Sarkozy, «personnage indécent», sur le territoire. Pour le Parti breton, «M. Sarkozy n’est en fait que le digne héritier de ces hommes et de ces femmes politiques français que la Bretagne dérange ; rappelons pour mémoire, par exemple, Charles Pasqua qui considérait que « les Bretons votaient comme des cochons»...


De leurs côtés, les autonomistes de l'Union démocratique bretonne publie sur leur site une caricature montrant un Sarkozy hurlant «la Bretagne au Kärcher!!».«C'est peut-être un cri du cœur!»


Président socialiste de la Région, Jean-Yves Le Drian n'en croit pas ses yeux: «Si ces propos sont exacts, ils sont à la fois choquants et méprisants. Ils méritent pour le moins excuse et réparation à l’égard des Bretons».


Ancienne Garde des Sceaux et maire de Morlaix, la PS Marylise Lebranchu joue la fausse indulgence: «Quelqu’un de fatigué peut dire des bêtises.» Mais «c’est peut-être un cri du cœur finalement. Il s’en fout peut-être vraiment de la Bretagne et du Cross-Corsen». Enfin, l'eurodéputé Bernard Poignant est carrément méchant, jamais content. Découvrant ces propos au lendemain de la venue de Sarkozy aux obsèques du marin du Sokalique à Plouescat, il lâche: «Il se fiche de notre gueule!» Après avoir vexé Maubeuge et la Bretagne, on comprend que notre Président aille en vacances à l'étranger... Sans Yasmina Reza.

S.A


http://deblogablog.blog.20minutes.fr/archive/2007/08/25/sarkozy-n-aime-pas-les-bretons.html#comments

Beau,beau, beau


Il nous manque ! Et gigantesque pied de nez à cette saloperie de sida !!

Pour qu'Anaïs cesse de faire la tête !


Lyon - Saint-Etienne 1-0
Un but heureux de Karim Benzema et Lyon est tout content de remonter à la 10e place avec six points et un match en moins. Le coup de bol ne rassure pas pour autant l’OL, qui a décidemment bien du mal à démarrer cette saison. Pour les Verts, cette défaite qui récompense mal leur bonne organisation chez leurs voisins, est synonyme de descente à la douzième place.(20mn.fr)

Ma fille m'a reproché de ne rien avoir écrit d'intéressant sur le derby OL/ASSE..Voilà, ma fille !: es-tu satisfaite? Cela suffira t'il à clouer le bec au journaliste de l' Equipe qui a consciencieusement descendu l'OL en flèche, dans le numéro d'aujourd'hui ?

Les îles Tuvalu ( suite )

Trouvé cette réaction intéressante sur le site Rue89 .

"Aux îles Tuvalu... après nous le déluge

Par Ehim (ehim.over-blog.com) 23H59 26/08/2007
J’ai regardé aujourd’hui, ébahi, un documentaire sur la 5, dans lequel on nous montrait le triste sort qui attend les 11 000 habitants de Tuvalu, archipel du Pacifique perdu entre la Polynésie française et la Nouvelle-Calédonie, mais anglophone, ce qui ne laisse à ses habitants que la Nouvelle-Zélande, pays anglophone le plus proche à quelques milliers de kilomètres, pour espérer être accueillis comme réfugiés et survivre.

Ces braves gens, qui habitaient un paradis terrestre où la noix de coco et l’élevage de porcs suffisaient à leur auto-subsistance, ont découvert les bienfaits de la civilisation occidentale quand les Américains sont venus, pendant la Deuxième guerre mondiale, décaper leurs plages de tout le sable qu’elles contenaient pour construire une piste de décollage et d’atterrissage pour leurs bombardiers.

Aujourd’hui, l’archipel de Tuvalu est en train de sombrer dans l’océan. Ou, plus exactement, le réchauffement climatique provoqué par l’effet de serre est en train de faire monter le niveau des mers au point que l’archipel de Tuvalu est submergé chaque année de plus en plus. A l’horizon des adultes qui y vivent, la disparition du territoire est inéluctable, ce qui ne laisse envisager aucun espoir quelconque de survie pour leurs descendants.

Mais, le plus étonnant qu’on nous ait montré, ce sont des "experts" occidentaux -certainement rémunérés par des ONG, ou par des organismes internationaux (peut-être la Communauté européenne), on ne nous l’a pas dit- qui venaient passer quelques mois par an dans ces îles paradisiaques pour apprendre à ces Tuvalu-iens comment " ne pas émettre de gaz à effet de serre ". " Pour servir d’exemple au reste du monde", disent-ils (les experts, pas les Tuvaluiens).
C’est-à-dire qu’on apprend aux Tuvaluiens à ne pas mettre la planète en danger, en leur apprenant à recycler le lisier de leurs porcs (comme nous, on ne le fait pas en Bretagne) et les déchets de leurs noix de coco. Parce qu’on veut leur faire paraître comme évident qu’en vivant comme ça, ils vont empêcher la mer de monter et de submerger leur territoire.

La question qu’on peut se poser, c’est à quel de niveau de cynisme les Occidentaux vont arriver avant de prendre conscience, soit qu’ils ont détruit de manière irréversible, pour satisfaire leurs objectifs de profit à courte vue, le monde dans lequel ils vivent, soit qu’ils peuvent susciter un sentiment de rejet tellement important de leur vision du monde qu’ils créeront, d’une manière ou d’une autre, les anti-corps qui vont les détruire."

Et pour consulter les réactions ainsi que les autres articles :
http://www.rue89.com/2007/08/26/aux-iles-tuvalu-apres-nous-le-deluge

Les Doigts Bleus



"Je toucherai le ciel et j'aurai les doigts bleus"
http://www.lesdoigtsbleus.com/

J'avoue que c'est le slogan du site Les Doigts Bleus qui m'a attirée . Je suis extrêmement méfiante vis-à-vis des poètes amateurs et des sites de poésie, mais je ferai une exception avec celui-là ! . Je vous laisserai donc parcourir ce site au joli nom et vous forger une opinion tout seuls..Non mais !

Ca va remuer en centre ville !



Un contre-sommet écolo à Lyon :


Plusieurs associations altermondialistes et partisanes de la décroissance prévoient d'organiser à Lyon « un contre-Grenelle de l'environnement », le 6 octobre salle Rameau. Dénonçant « l'écologie spectacle » du gouvernement Fillon, qui a lancé une vaste consultation publique en faveur du développement durable, les organisateurs veulent définir des priorités pour concilier « les contraintes environnementales avec le souci de justice sociale ».
Et moi, ça me paraît être plutôt une bonne idée, loin des interventions officielles et chronométrées du sommet officiel..Il faut que ce soit un télescopage d'idées !

Lutte contre la pédophilie sur Internet



Je vous prie d'aller visiter ce site et de les aider du mieux que vous le pourrez..

J'ai découvert un site pédophile il y a 6 ans , sur MSN..Je suis allée le dénoncer au commissariat de ma ville . J'ai été choquée par l'extrême misère matérielle de leurs services alors que ces réseaux sont hyper sophistiqués et mobiles .

Où il est question de l'appétit de Google !



Cliquer sur " écouter", patienter quelques minutes ( le temps que le bla-bla de présentation cesse ) puis savourer !

Humeur du matin


... motivée ! Je décide d'occulter les douleurs musculaires en me disant que le résultat de mes travaux sera joli et que mes efforts en valent le coup !

Bref, je continue !

dimanche 26 août 2007

Le sport, ça fatigue !


Journée sportive : moi, fan de rugby et vibrant devant le match France/Galles ..Ma fille fan de foot qui attend impatiemment le derby OL/ASSE de ce soir..

La couleur verte est bannie - avec humour - du foyer le temps du match ..

Moi, je vais fêter la victoire française en rugby..

Tchin tchin !

Sourire ou grimace du matin



Découvert le nouveau surnom de mr Sarkozy : Pacman !

J'adore !

2 anniversaires majeurs


2 évènements majeurs à fêter aujourd'hui : le MLF qui a sans aucun doute influencé la société et fait avancer à la vitesse grand V, la révolution dans les rapports hommes / femmes. Malgré quelques outrances bien compréhensibles, le mouvement a été une des bases du chambardement des dernières décennies.

Quant au français langue officielle, quelle secousse dans l'hémisphère nord américain .Beaucoup de partisans fanatiques et d'ennemis tout aussi violents. Il n'y a qu'à aller se promener sur des forums québecois pour en mesurer l'ampleur. La haine anti-française y est omni présente !Je ne peux m'empêcher de penser que sans René Lévesque, je n'aurais pas fait la connaissance de Nicole, mon amie lointaine, si amoureuse de notre langue .


26 août 1970
Le Mouvement de libération des femmes est né :


Des groupes de femmes se réunissent afin de déposer une gerbe sur la tombe du "soldat inconnu" mais destinée à la "femme inconnue", dénonçant le manque de reconnaissance vis-à-vis des femmes.


Sur leurs banderoles, il est écrit : Il y a plus inconnu que le soldat inconnu : sa femme.

Elles sont arrêtées par la police mais cet événement donne naissance au Mouvement de libération des femmes (MLF).

Sans leader, cette organisation va fédérer plusieurs groupes de différentes tendances politiques, philosophiques ou sociologiques. Selon les membres, la femme n’est pas suffisamment entendue au sein de la société, bien qu’elle obtienne de plus en plus de droits. La presse et l’édition seront leurs principaux moyens de communication. Très vite, le mouvement prendra de l’ampleur, notamment grâce à Antoinette Fouque, Simone de Beauvoir ou encore, Christine Delphy. Les actions de chaque groupe tourneront autour de la protection de la femme, de la lutte pour ses droits et contre la violence, ainsi que pour l’avortement.

26 août 1977
Le Quebec adopte le français comme langue officielle :


L'Assemblée nationale du Québec adopte la "Charte de la langue française". Cette Charte, proposée par le gouvernement de l'indépendantiste René Lévesque, fait du français la langue officielle du travail, de l’enseignement, du commerce et des affaires. La question de la langue se posait au Québec depuis le traité de Paris (1763), à la suite duquel la Grande-Bretagne pris le contrôle des possessions françaises au Canada et créa la province du Québec.


A lire:




Des prostituées prennent la plume

INDE • Des prostituées prennent la plume

Red Light Despatch est le premier mensuel indien fait par et pour les prostituées.
Le journal donne la parole à des femmes souvent ostracisées. Une formule qui marche. Dans le dédale de rues du bouillonnant quartier de Kamathipura, à Bombay, la capitale financière de l'Inde, un nouveau magazine tient sa conférence de rédaction dans un minuscule bureau. Les claviers crépitent alors que le contenu de la prochaine édition est finalisé, la maquette préparée et le précédent numéro minutieusement disséqué. Cela pourrait n'être qu'une publication parmi d'autres dans l'industrie florissante de la presse indienne, à un détail près. La plupart des journalistes sont d'anciennes prostituées et la rédaction se situe à l'intérieur d'un bordel. Le tout nouveau Red Light Despatch est le premier mensuel indien fait par et pour les travailleuses du sexe. Lancé il y a six mois à grand renfort de publicité, Despatch propose un regard sur les travailleuses du sexe d'Asie du Sud, ainsi que des témoignages directs d'actes de torture et de harcèlement. Les textes pleins d'émotion, les poèmes, les essais et les articles de couverture parlent des risques sanitaires (en particulier le VIH), des droits et des expériences personnelles des prostituées, notamment les souvenirs de celles qui ont été vendues alors qu'elles n'étaient encore que des enfants.
Despatch offre un regard sans tabou sur la vie des principaux bordels indiens, sur la face sombre des maquereaux, les comportements abusifs des clients et les rêves brisés des filles. Les journalistes, généralement d'anciennes prostituées ou certains de leurs proches, soumettent leurs articles après avoir visité les bordels de villes comme Bombay, Calcutta et New Delhi. "Sur des dizaines d'histoires, nous choisissons les meilleures et nous les publions, explique Rupa Metgudd, responsable de l'information du mensuel et fille d'une ancienne prostituée. Notre magazine n'est pas une publication comme les autres. C'est du journalisme engagé."
Une prostituée reconvertie en journaliste ajoute : "Les filles nous racontent leur histoire et nous les relayons ici. C'est facile pour nous de faire de bons papiers parce qu'elles nous considèrent comme des égales."
A l'origine du magazine se trouve le journaliste Anurag Chaturvedi, chargé de peaufiner le nouveau Despatch et de former cette rédaction féminine. Egalement membre d'Apne Aap, l'ONG qui finance le mensuel, Chaturvedi explique que l'objectif du journal est d'être la voix des travailleuses du sexe. "C'est pour cela que nous préférons que les filles écrivent et éditent elles-mêmes le journal", dit-il. Selon Metgudd, l'autre objectif, plus large, est de dénoncer l'exploitation des filles par les proxénètes et les scélérats qui peuplent les bordels ainsi que d'aider les femmes à abandonner le métier.
"Ce magazine est une tribune pour donner la place à la nostalgie et aux rêves des prostituées et un moyen de détourner leurs enfants de ce monde", explique Chaturvedi.
Le journal, tiré à près de 1 000 exemplaires en hindi et en anglais, est distribué gratuitement auprès des prostituées et des habitants des quartiers chauds. Publié sans photographie et dépourvu de tout glamour, le mensuel parvient néanmoins à faire passer son message auprès de la communauté.
"C'est un exutoire pour les prostituées, qui peuvent partager leurs pensées les plus intimes avec le lecteur, commente Anita Khude, bénévole de la santé en contact avec le magazine. Ce journal est fait pour elles et parle d'elles." Après le succès rencontré par cette formule, plusieurs projets pour offrir des versions en d'autres langues sont à l'étude [plus de 100 langues sont parlées en Inde].
Un prochain numéro devrait raconter l'histoire d'un homme "normal" - un vendeur de rue – qui a combattu les préjugés et épousé une ancienne fille publique dont il était tombé amoureux. "Nous n'avons pas beaucoup de moyens mais nous versons tout de même à nos journalistes une somme symbolique pour leur montrer qu'elles peuvent gagner leur vie de manière respectable, qu'elles peuvent se faire de l'argent autrement. Cela apporte de nouvelles perspectives à leur triste existence", ajoute Chaturvedi. Bien qu'illégale en Inde, la prostitution est une industrie en pleine expansion qui "emploie" à temps plein près de 2 millions de femmes.
Article publié par Isabelle Alexandrine Bourgeois le 08.08.2007
Source : Le Courrier international

Citation du jour


"Il est grand temps de rallumer les étoiles."

Guillaume Appollinaire
Avec poésie et espoir....

Humeur du matin


... somnolante et douloureuse mais j'ai décidé de ne pas m'en préoccuper . C'est un nouveau jour qui commence et il sera ce que j'en ferai !


"J'ai décidé d'être heureux parce que c'est bon pour la santé." Voltaire

samedi 25 août 2007

Les puissants et les autres


Un hasard : 2 sources distinctes sur les effets du réchauffement climatique . La première est un reportage sur des îles du Pacifique, aussi grosses que des crottes de mouches posées sur l'océan..les îles Tuvalu qui disparaissent lentement, submergées par l'eau qui monte..Plus de jardins potagers, plus de cultures des légumes locaux car l'eau de mer s'infiltre à travers le sol..Tout est brûlé par l'eau salée !

Le choix des habitants est de rester (mais pour combien de temps ?) ou s'exiler en Nouvelle-Zélande ou en Australie..Tout quitter et tenter de continuer sa vie dans un pays étranger..Les Tuvaliens tentent de trouver des solutions au réchauffement grâce à des alternatives. Ils veulent démontrer qu'on peut y arriver même dans une terre inhospitalière !

De l'autre, un géant: le Canada et là, no comment ! !!!!!





http://www.tlfq.ulaval.ca/axl/pacifique/tuvalu.htm
Initiative originale élaborée conjointement par l’association ALOFA TUVALU et l’ADEME, la BD “A l’eau, la Terre” explique en 10 planches les conséquences du réchauffement climatique, qui risque d’engloutir les îles Tuvalu, premières victimes de ce phénomène, dans le Pacifique. Cette action s’inscrit dans le cadre de la campagne de mobilisation sur les économies d’énergie et le changement climatique “Faisons-vite ça chauffe “.
LA BD est téléchargeable gratuitement au format PDF . A imprimer sans modération, sur papier recyclé.



Ottawa persiste et signe : le Canada ne respectera pas ses engagements en matière de réduction de gaz à effet de serre (GES). Poussé par l'opposition, qui avait adopté fin juin à la Chambre des communes une "loi de mise en oeuvre du protocole de Kyoto", le gouvernement de Stephen Harper (conservateur, minoritaire) a choisi l'affrontement en publiant discrètement en début de semaine un "plan sur les changements climatiques". Celui-ci est en fait une copie quasiment conforme d'un plan dévoilé en avril par le ministre de l'environnement, qui faisait fi des engagements canadiens envers Kyoto et avait déjà été décrié.
Alors que le Canada s'était engagé à réduire ses gaz à effet de serre de 6 % en 2012 par rapport au niveau atteint en 1990, le plan conservateur prévoyait plutôt une réduction de 20 % par rapport aux niveaux de 2006, repoussant du coup l'échéance de respect de la "cible" de Kyoto à 2020 au plus tôt. Le sujet a fait l'objet de débats virulents au Parlement, et la loi adoptée en juin par l'opposition donnait deux mois à Stephen Harper pour présenter un nouveau plan détaillé en vue de respecter le protocole.
"Le ministère de l'environnement a répondu aux exigences relatives au dépôt des documents prévus par la loi", indique laconiquement le nouveau plan. L'opposition a réagi en qualifiant l'attitude du gouvernement fédéral d'"irresponsable" et en promettant une bataille politique et juridique sur ce sujet à l'automne. "C'est une imposture et de la poudre aux yeux", estime le parrain de la loi, le libéral Pablo Rodriguez.
De Greenpeace à la Fondation David Suzuki, les grands groupes écologistes canadiens dénoncent tous "la faillite du gouvernement" vis-à-vis du respect du protocole de Kyoto. Le nouveau plan est "très décevant et ne nous rassure pas, souligne Clare Demerse, analyste en changements climatiques à l'Institut Pembina. Le gouvernement avait l'opportunité de changer d'approche et de prendre les changements climatiques au sérieux, mais il a préféré continuer dans la même voie, sans mesure nouvelle, en laissant croître les émissions de façon continue au moins jusqu'en 2010."


"COÛTS TROP IMPORTANTS"
Une des seules nouveautés est la publication d'un niveau anticipé d'émissions au Canada pour chaque année de la période 2008-2012. Sur cinq ans, le dépassement par rapport à la cible de Kyoto sera "de plus de 34 %", calcule Mme Demerse.
Ottawa invoque toujours des raisons économiques pour ne pas appliquer les objectifs du protocole. Les coûts seraient "trop importants", indique le plan qui prédit "une profonde récession et une baisse de plus de 6,5 % du PIB par rapport aux prévisions actuelles en 2008, avec une perte nette d'activité économique de l'ordre de 51 milliards de dollars canadiens" sur un an. Les pertes d'emploi sont chiffrées à 1,7 %, alors que les revenus personnels baisseraient de 2,5 % entre 2007 et 2009 et que les prix de l'énergie seraient à la hausse.
Voulant protéger l'économie canadienne et les grands émetteurs de GES (dont la florissante industrie des sables bitumineux d'Alberta), responsables de plus de la moitié des émissions canadiennes, le plan continue en outre de privilégier une réduction de "l'intensité" des émissions plutôt que des réductions en termes absolus. L'amélioration de l'efficacité énergétique de l'industrie lourde sera dès lors prise en compte, même si elle augmente sa production et, du même coup, ses émissions de GES.
Anne Pélouas